Nous n'oublions pas...

Publié le par aema


Nous n’oublions pas (Poème inachevé…)

 

L’ennemi a soulevé des poussières,

Profané le sacré, provoqué l’enfer,

Alors  telles des étoiles vos pierres,

Ont balafré les ténèbres et son  sombre univers.

 

Enfants de Palestine enfants de mon cœur,

Enfants de Gaza, ennemis de l’horreur,

Votre espoir trouve un écho dans le ciel,

Et nos coeurs  vous soutiennent dévoués et  fidèles.

 

Vos larmes mêlées  à la terre,

Fécondent l’avenir,

Demain nous verrons la lumière,

Qui anéantira les feux obscurs.

 

Deir yassin, Sabra et Chatila, Jenine et Gaza,

Nous n’oublions pas, nous n’oublions pas.

 

Que d’obscurité  d’acharnement et  de barbarie,

Que de complices de traîtres et  d’ennemis,

Déployés par la haine depuis de si longues années,

N’éteindront  pas  votre cause juste pour l’éternité.

 

Continuez ! combien votre résistance est céleste,

En face il n’y a que  dessein lugubre et funeste,

Leurs machines sont de violence de  haines et de fer,

Et vos cœurs sont d’amour de sang et de chair.

 

Vos larmes mêlées  à la terre,

Fécondent l’avenir,

Demain nous verrons la lumière,

Qui anéantira les feux obscurs.

 

Deir yassin, Sabra et Chatila, Jenine et Gaza,

Nous n’oublions pas, nous n’oublions pas.

 

Tous ces nuages et cette grisaille dans votre ciel,

Se dissiperont après avoir déchaîné pluies et grêles,

Votre printemps bientôt triomphera de l’hiver,

Et l’aurore renaîtra dans les yeux de vos mères.

 

Souriez ! vous représentez lumière et courage,

Aux Prophètes votre combat est salut et  hommage,

Le jour des millions de cœurs vous soutiennent d’ici,

Et la nuit des milliards d’étoiles du ciel le font aussi.

 

Vos larmes mêlées  à la terre,

Fécondent l’avenir,

Demain nous verrons la lumière,

Qui anéantira les feux obscurs.

 

Deir yassin, Sabra et Chatila, Jenine et Gaza,

Nous n’oublions pas, nous n’oublions pas.

……

 

A.B. 

 

Commenter cet article