Lettre ouverte aux marcheurs – l’avis d’Haidar Eid et d’Omar Barghouthi sur la Gaza Freedom March

Publié le par aema

           Le communiqué ci-dessous a été diffusé aujourd’hui par deux intellectuels et activistes palestiniens très écoutés :

« Chers organisateurs et participants à la Marche de la Liberté à Gaza, après beaucoup d’hésitation et de discussions, nous vous écrivons pour vous demander de refuser le «marché » auxquels vous êtes parvenus avec la direction égyptienne (par Mme Mubarak). Cet accord est mauvais pour nous et, nous le pensons profondément, terrible pour le mouvement de solidarité.

Nous pensions initialement que si des représentants de la quarantaine de pays pouvaient aller à Gaza et participer à une marche symbolique avec les Palestiniens, cela transmettrait le message à l’opinion publique mondiale, notre cible principale.

Cependant, après avoir écouté la conférence de presse du Ministre des Affaires Etrangères égyptien la nuit dernière sur Aljazeera, et la manière dont il a décrit l’accord en détail, nous pensons sans aucune ambigüité que ce compromis est trop lourd, trop créateur de divisions et trop destructif pour notre travail et nos contacts en réseau à venir avec les divers mouvements de solidarité à travers le monde.

M. Abu Al-Gheit a décrit les 100 délégués qui étaient gracieusement autorisés à entrer à Gaza comme faisant partie d’organisations que l’Egypte considère comme « bonnes et sincères dans leur position de solidarité avec Gaza de la même manière que nous [le régime] le faisons ». Il a décrit les autres comme venant « d’organisations qui ne sont intéressées que par la subversion et l’action contre les intérêts égyptiens, pour semer le désordre dans les rues d’Egypte, et non pas par la solidarité avec les Palestiniens. » Il a aussi dit que le public égyptien était suffisamment sage pour voir que ceux-ci étaient des hooligans et il s’en était tenu à l’écart.

Outre la division évidente que causerait l’acceptation de ce marché, voici ce qui est faux dans cette présentation des faits :

1) Le régime égyptien, dans sa conférence de presse, décrit la grande majorité des internationaux participant à la Gaza Freedom March comme des hooligans et des agents provocateurs, pas comme des vrais groupes de solidarité. C’est une grave insulte à nous tous, à tous nos partenaires et à la GFM toute entière, puisque cela dépend de nous tous comme travaillant en partenariat avec des forces « fanatiques », « destructrices », et non avec des forces unies pour mettre fin au siège et pour la règle de la primauté du droit.

2) La direction égyptienne utilisera notre accord sur cette analyse pour dire que sa position et sa « façon d’être solidaire avec Gaza » ont toujours été les bonnes, et que ceux qui ont été d’accord avec cette manière sage ont été autorisés à entrer.

3) La pression publique arabe et internationale sur le gouvernement égyptien croît énormément grâce aux actions que vous tous avez entreprises et les excellents messages aux médias que vous avez envoyés. Le gouvernement égyptien veut utiliser cet accord pour soulager la pression et redonner l’impression qu’il est préoccupé par les Palestiniens à Gaza. Tout ça pour détourner l’attention du Mur d’Acier qu’il est en train de construire et des appels récents l’interpellant au sujet de sa complicité avec le siège israélien criminel.

Notre intérêt à long terme en tant que Palestiniens n’est pas de permettre au régime de se tirer d’affaire aussi facilement. Ou bien celui-ci autorise les 1.400 participants à aller à Gaza (si ce sont des ’hooligans’, autant en débarrasser l’Egypte et les ‘expédier’ à Gaza, non ?), ou sinon, nous vous exhortons de toutes nos forces à refuser ce marché trop petit, trop tardif et trop mal conçu.

Nous ne pouvons décider à votre place à ce sujet, puisqu’en tout état de cause, la décision vous revient. Si une majorité CLAIRE parmi vous se dégage pour accepter cet accord, nous vous accueillerons à Gaza et apprécierons fortement votre solidarité.

Mais nous pensons que votre solidarité, sans venir à Gaza et dénoncer le siège contre vous et nous, peut être plus fructueuse pour nous et pour la fin du siège, du moins de la part du côté égyptien.

Nous vous saluons tous et vous remercions, du fond de nos cœurs, pour le travail indescriptible que vous avez tous fait pour Gaza !

Respectueusement,

Haidar Eid, Gaza
Omar Barghouti, Jerusalem

Source : Desert Peace - Traduction : MR pour ISM

Commenter cet article