Les musulmans dans l'empire du milieu

Publié le par aema


Ni hao chers tous, Ici l'équipe d'AIR AEMA, nous espérons que ce voyage se passera bien sans aucune turbulence et nous vous souhaitons un bon voyage! Notre première escale se fait en Asie dans un grand et magnifique pays, l'Empire du milieu. Rien que le nom vous fait rêver n'est-ce pas?! Vous pouvez voir les rizières à perte de vue, les bambous et les belles fleurs de lotus et là-bas au loin c'est la Grande muraille, longue de 6 7OO km. Et cette bonne odeur d'où vient-elle? Certainement de ce restaurant "halal". Oui "halal", car il y a une communauté musulmane au pays des pandas!

 

mosque-du-Xi-an-copie-1.jpg

Mosquée du Xi'an

 

Faisons un petit bond dans l'Histoire... L’histoire des relations commerciales entre les Arabes et la Chine remonte à une époque aussi lointaine que la période pré-islamique. Les Arabes de la Péninsule ont joué un rôle déterminant dans les relations sociales avec la Chine en particulier. Le peuple de Chine a noué ses premiers contacts avec l'Islam par l'arrivée des commerçants musulmans qui se déplaçaient entre les principaux centres commerciaux chinois (Zigong et Canton) et les centres commerciaux arabes (Iraq et Golfe arabique). Il semble pourtant que dans l’imaginaire arabe, la Chine était d’abord et surtout connue pour son éloignement géographique. Tout le monde connaît le célèbre adage qui dit : «Cherchez la science, quand bien même ce serait en Chine». L’histoire nous apprend par ailleurs que plusieurs délégations, dont celle conduite par Saad Bin Abi Waqqas, furent envoyées en Chine pour y prêcher l’islam. Ensuite, au 13ème s., fut déclenchée la seconde vague d'immigration à partir de l'Asie centrale et l'Asie de l'Ouest par l'invasion de ces régions par l'armée de Gengis khan, fondateur du premier Empire mongol qui conquit la Chine du Nord (1211-1215), l'actuel Iran, le Sud de la Russie et l'Afghanistan.

 

Dès lors la communauté musulmane n'a fait qu'augmenter et l'Islam a ainsi pris ses racines et fleuri dans l'Empire du milieu.

Aujourd'hui dans un pays où le bouddhisme est la religion nationale, la Chine compte environ 20 millions de musulmans, c'est pour cela que vous pouvez jouir de restaurants halal, de belles et grandes mosquées...

 

           Minaret de la mosquée du Xi'an

mosqueLa plus grande partie de ses pratiquants habite les régions de l’Ouest et appartient essentiellement à deux minorités nationales de langue turque : Ouïghours et Kazakhs. Mais la principale ethnie musulmane est celle des Huis, de langue chinoise et physiquement proche de ce que l’on connaît de la Chine c'est à dire les Hans (Jackie Chan es-tu là?!). Regroupant une population de 10 millions de personnes, le groupe ethnique

Hui forme l'une des plus importantes ethnies minoritaires de Chine. On trouve des Hui dans la plupart des districts et villes du pays, particulièrement dans les régions autonomes hui du Ningxia et ouïgoure du Xinjiang, ainsi que dans les provinces du Gansu. Concernant ses croyances religieuses, la population musulmane, a toute la liberté d'exercer son culte, dans le respect de la Constitution du pays, et tout en vivant en parfaite harmonie avec le reste de la communauté. Cependant le régime « contrôle » avec une main de fer l’Islam : choix des représentants religieux et des professeurs autorisés à enseigner, choix des pèlerins qui auront leurs billets pour le hadj en vue de leur bonne conduite et de leur islam « modéré »… Il faut le savoir, au delà de la "grande liberté" accordée par le gouvernement aux musulmans, il y a une certaine distance, pour ne pas dire inégalité, entre les Hans ( qui sont les "autochtones") et les "autres" minorités. La scène internationale connait plus en détail la "guerre" que fait la Chine aux tibétains mais elle est moins au courant des répressions que subissent les musulmans notamment la minorité Ouïghour. Vous avez peut-être entendu parler des émeutes qu'il y a eu cet été en Chine? Si je dis peut-être, c'est qu'il fallait être attentif ou alors curieux car les évenements de cet été sont passés presque inaperçus, ou quand on nous en a fait vent c'était pour nous montrer ô combien ces ouighours étaient des fauteurs de troubles!


cart chine xinjiang 450Cette communauté musulmane turcophone, qui vit principalement dans la région autonome du Xinjiang, est très surveillée souvent accusée de terrorisme (et oui le Pakistan n'est pas loin !). Le problème de la communauté Ouïghour ne date pas seulement de cet été mais depuis bien longtemps, et il y a des personnes qui en on fait le combat d'une vie. Nous pouvons citer notamment la figure représentative des Ouighours Rebiya Kadeer, qui est aux Ouighours ce qu'est le Dalaï lama aux Tibétains, seulement les deux ne sont pas au même point. En effet, l’un représente les Boudhistes et l'autre les Musulmans, et cela n'a pas le même effet au niveau international, mais ça c'est une autre histoire...

Les Musulmans sont en Chine depuis bien longtemps, ils ont su faire de l'Islam une religion reconnue par le gouvernement et garder leur culture traditionnelle Chinoise, un beau mariage entre l'Orient et le Levant!

Dans son recueil, Voyage en orient, Alphonse de Lamartine a écrit : " Il n'y a d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie."

Il est vrai que notre voyage dans l'Empire du milieu n'a était que fictif mais malgré tout enrichissant, en tout cas, nous l'espérons !

Xiè xie et zai jian.



Publié dans Culture

Commenter cet article