Quand le soldat Volodia filme sa guerre

Publié le par aema

Projection – débat

« Quand le soldat Volodia filme sa guerre »

 

Le mardi 5 décembre 2006, l’Association des Etudiants Musulmans d’Aix-en-Provence (AEMA) a organisé la projection d’un documentaire sur la Tchétchénie suivie d’un débat à la salle télévision de la résidence universitaire de Cuques au P2 de 20h à 22h30. Plus d’une cinquantaine d’étudiants essentiellement de Cuques ont répondu présents à l’invitation, dont de nombreux étudiants de l’association ERASMUS dont nous sommes en partenariat.

Le documentaire « Quand le soldat Volodia filme sa guerre » de Mylène Sauloy a reçu le Grand prix au festival international du Scoop et Journalisme à Angers en 2004. A partir d’un épisode de la seconde guerre Tchétchénie, la journaliste tente de retracer les trajectoires de vie de Tchétchènes, dont des réfugiés en France, et de soldats russes. Le film a ainsi duré environ 50mn.

La soirée s’est poursuivie par un débat, qui malgré l’absence d’un intervenant en l’occurrence un étudiant Tchétchène, a permis à chacun de s’exprimer. Ainsi, un bref rappel historique et de la situation socio-politique aujourd’hui, les étudiants ont apporté durant environ une heure de débat de nouveaux éléments (avec les étudiants en sciences politiques), des témoignages ou leurs sentiments. Des thèmes en lien avec le sujet ont ainsi été lancé : la question du droit international, les limites de l’organisation des Nations-Unies (ONU), la questions des réfugiés, les parallèles avec d’autres conflits non ou très peu médiatisés comme le Tibet, les problèmes de terminologies des termes à employer dans des situations parfois complexes… Par la présence d’une étudiante russe, le point de vue russe a aussi été évoqué et a permis de mieux saisir toute la complexité de cette guerre avec une histoire commune de plus de 150 ans.

La soirée s’est terminée sur une note plus conviviale avec un échange entre étudiants par petits groupes autour d’un thé et de gâteaux. L’objectif de cette activité est aussi de permettre, au-delà des débats, de pouvoir échanger, mieux se connaître et tisser des liens entre les étudiants venus pour la plupart d’horizons divers.

Le lendemain, après le nettoyage de la salle, la réunion de l’association a permis aux membres de l’association et à d’autres étudiants de faire un bilan de ce type d’activité – bilan largement positif et apprécié par tous – et de pouvoir réfléchir dès à précédent sur de nouveaux sujets de discussion.


 

 

 

Publié dans Projections- débats

Commenter cet article